RF1: GAB/CAMPAGNE MEILHAN

3eme victoire D’ AFFILÉE pour le gab

RF1 :

GAB 57/51  UCM
La victoire est là pour les gabistes mais que ce fut dur face à la furia landaise…..
Pas de round d’observations entre deux équipes qui se connaissent bien. Rapidement, les locales trouvent la faille dans la défense landaise. Jean-Pierre assure à mi-distance. Malgré de bonnes séquences offensives, les protégées de « Biscuit » ne parviennent pas à faire la différence et restent à portée des visiteuses qui jouent en vraies landaises. Actives en attaque, les locales se donnent un peu d’air avec Jean-Pierre qui artille à 3 points et obtient le and one. Elle récidive sur l’attaque suivante. Bien présente sur les lignes de passes, Bandet intercepte un nombre incalculable de ballons qui ne profitent pas forcément à ses coéqujpières gênées par l’agressivité défensive des visiteuses. Un oubli défensif sur François lui permet d’armer un tir converti derrière la ligne des 6.25m. Le retour des vestiaires est plus qu’approximatif pour les marmandaises qui déjouent en attaque d’autant la maladresse pointe son nez. Les filles du Dupèbe, plus opportunistes, reviennent à 3 longueurs de leurs hôtes, les « bleu » n’ayant inscrit que 2 petits points en 5 minutes de jeu. L’agressivité en défense de la capitaine Lagardère porte ses fruits, les landaises à leur tour perdent des ballons. Avec un de plus de réalisme, les gabistes respirent un peu mais immanquablement les visiteuses reviennent sur leurs pas (41-39 à la 30°). Le début de la dernière période est un véritable champ de bataille qui n’a rien à voir avec du basket. Le jeu est plutôt à terre qu’en l’air. Portées par leur public, les garonnaises courbent l’échine devant la révolte landaise mais ne plient pas. Dominées au rebond, elles subissent et commettent beaucoup de trop de fautes inutiles renvoyant leurs adversaires sur la ligne des lancers francs, ce qui leur permet de rester au contact de leurs hôtes. Menées de 4 points dans le money time, les landaises voudront arrêter le chrono en stoppant illégalement les locales. Mais Jean-Pierre, en parfaite métronome, ne tremblera pas et scellera la victoire des gabistes avec 29 points à son actif.

Article A.M. Antoine