NM2: TOULOUGES / GAB

LE GAB TOUJOURS EN COURSE

NM2 : USA Toulouges  71/84 GAB

Lieu: Toulouges
Les Gabistes n’ont pas failli samedi soir dans la course aux play-offs. Menant de bout en bout durant 40 minutes, ils se firent tout de même quelques frayeurs lorsque les catalans recollèrent au score à la 37° minute (65-72) alors qu’ils menaient de 22 unités à la fin du 30° (42-64). Les coéquipiers de Flo Darrigand firent front, courbèrent le dos mais ne lâchèrent pas l’affaire malgré un arbitrage devenu beaucoup plus tatillon. Darrigand, Steiner et Gaillou furent les grands artisans de cette victoire, inscrivant à eux trois 54 des 84 points marqués, sans toutefois mésestimer la performance de leurs coéquipiers qui durent s’activer en défense.
Traoré impose sa puissance sous le cercle dès le début du match inscrivant les 6 premiers points de son équipe. Resserrant leur défense sous le cercle, les Catalans s’exposent à l’adresse de Darrigand et Larrouquis qui dégainent derrière la ligne des lancers-francs. Les joueurs de Valls Bonel sont pris à la gorge et ne trouvent guère de solutions pour enrayer la machine gabiste qui tourne à plein régime. Fitzgérald et Torondell règlent la mire mais cela s’avère insuffisant face à la puissance des Riverains du Tertre. Alternant jeu intérieur et extérieur, les lot-et-garonnais font exploser la défense locale. Le changement de côté n’aura aucun effet sur le rendement des hommes de Rhennam. Gaillou s’extirpe de la défense catalane et inscrit 8 points d’affilée. Le compteur augmente côté GAB malgré les coups de butoir de Fitzgérald qui tient son équipe à bout de bras. Un relâchement de la défense lot-et-garonnaise et une peu moins de concentration permettent aux coéquipiers de Barcelo Bonnet de revenir sur les talons des gabistes à moins de 3 minutes du terme final de la rencontre. Mais les hommes du président Casagrande ne cédèrent pas à la facilité et s’adjugèrent une victoire qui vaudra peut-être de l’or dans le décompte final des points dans la course aux play-offs.

article Anne Marie Antoine