NM2: NIORT / GAB

LE GAB GARDE LE CAP

article du Sud Ouest 03.12.2018

NIORT – GARONNE ASPTT BASKET:  Nouvelle courte victoire à l’extérieur qui, couplée à la défaite de Dax, permet au GAB de viser encore plus haut

Lieu Niort. Quarts-temps 25-18, 18-25,
12-15, 25-27. Mi-temps 43-43.
CAN 79:
Les marqueurs : Iglesias (2), Baikoua B. (2), Baikoua R. (14), Diancourt (10), Barauskas (12), Macouangou (12), Gantswa (8), Garcia Sainsbury (16), Amosie (4).
Garonne ASPTT Basket
Les marqueurs : Auriol (4), Cotton (20), Darrigand (4), Stojiljkovic (28), Jean-Pierre (2), Crook (14), Mubarak (6), Gueye (7)

C’était bien le match à ne pas manquer avant la trêve, samedi à Niort.
Entre le deuxième et le troisième du championnat, le tableau de marche depuis le début de saison était similaire. Le GAB n’avait perdu que deux matchs, tout comme les Niortais, et les deux équipes étaient invaincus depuis le 22septembre.
Dans une salle où ils étaient invaincus jusqu’alors, les Niortais avaient pourtant tout de suite pris les commandes. Lors de ce premier quart-temps, ils réussissaient pas moins de cinq tirs primés avec notamment le Lituanien Barauskas qui allumait la mèche (7-4, 3e puis 18-10, 6e). En face, Cotton était là pour maintenir son équipe dans le rétro des locaux. Ces derniers étaient chauds et tout semblait leur sourire à la fin du premier quart (25-18, 10e). Mais la roue allait tourner. Mais le GAB a pu compter sur ses joueurs de taille avec notamment les 2,11m de son pivot Jack Crook (14pts). Plus pressant en défense, Garonne recollait avant la pause (43-43).

Stojilkovic expulsé
Au retour des vestiaires, les pertes de balles niortaises permettaient à Garonne de prendre de l’avance (48-58, 27e . Pourtant, Niort ne cédait pas et sur un tir réussi à trois points de Sainsbury Garcia, le public se remettait à y croire (55-58, 29e). Les deux formations se rendaient coup pour coup. Malgré la pression, le solide Stojilkovic ne craquait pas et refroidissait la salle à chaque tir primé.
Si ce dernier allait se faire expulser, à quatre minutes du terme, pour une cinquième pénalité, le CAN 79 n’allait pas renverser la vapeur.
Mais Garonne possède une arme fatale avec son Américain Cotton qui frigorifiait les Niortais à trente secondes du buzzer (78-82).