RM2 et RF1

RM2 :  GAB2 / ST Cricq en Chalosse

GAB2 72/71 ST CRICQ

lieu: Le Chaudron

Ils ont dû s’employer les jeunes gabistes, ne rien lâcher pour empocher les deux points de la victoire qui leur laisse encore quelques petits espoirs de maintien.
Avec un très bon début de match où le ballon circule à merveille et la défense bien en place, les protégés de Jérôme Campes vont surprendre les Landais et mener les débats durant les 10 premières minutes, le temps que les coéquipiers de Fournier trouvent la mesure pour endiguer la fougue lot-et-garonnaise. Menant de 8 points à la fin du 1er acte, les riverains du Tertre vont voir les visiteurs revenir à toutes jambes sur leurs talons (39-38 à la mi-temps). Après le changement de côté, nous assisterons à un véritable chassé-croisé, chaque panier comptant de l’or. Les pistoleros landais -règlent la mire derrière la ligne des 6,25 mais à chaque fois, les gabistes répondent sous le cercle ou à mi-distance. Accusant une unité de retard à l’orée du dernier acte, les gabistes vont tout donner pour y croire encore et bien leur en a pris, car après 40 minutes d’efforts et de solidarité, ils peuvent exulter, la victoire a choisi leur camp.

Anne Marie ANTOINE.

 

RF1 :  ANGLET 2 / GAB

Anglet 2   70/37  GAB

Lieu: Anglet

L’air marin de la côte basque n’aura pas eu l’effet escompté sur les gabistes qui n’auront fait illusion qu’une mi-temps. Par la suite, la supériorité physique et le collectif des filles de Decocq feront la différence face aux lot-et-garonnaises qui seront battues dans tous les secteurs de jeu.
Bien en défense, les marmandaises débutent la rencontre sur de bons rails, coupant les lignes de passe basque empêchant tout accès facile au chemin du panier. Un triple de Boutin inaugure la marque. Lebeau se joue de sa vis-à-vis et inscrit des points précieux pour son équipe. Les basques ne sont pas en reste et profitent de quelques errements défensifs des visiteuses ou de fautes sanctionnées de lancers-francs pour virer en tête à la fin du premier acte. Les filles de Seb Boutin et Alex Prat ne baisseront pas la tête et profiteront des moindres occasions, faisant pratiquement jeu égal avec les locales dans cette 2° période. Que s’est-il donc passé au changement de côté ? A croire que les protégées de Cathy Bernadet et Valérie Duvergé ont laissé leurs bonnes intentions aux vestiaires. Les Angloyes augmentent leur intensité de jeu, étouffant les lot-et-garonnaises qui vont encaisser un sévère et irréversible 21-4 dans le 3° acte, ce dont elles auront du mal à se remettre. Les locales n’auront plus qu’à dérouler durant les 10 dernières minutes devant des gabistes bien trop naïves pour rivaliser à ce niveau et bien trop fébriles en attaque puisqu’elles n’inscriront que 10 petits points en 20 minutes de jeu.

Anne Marie ANTOINE