La presse

RM2 et RF1

RM2 :  GAB2 / ST Cricq en Chalosse

GAB2 72/71 ST CRICQ

lieu: Le Chaudron

Ils ont dû s’employer les jeunes gabistes, ne rien lâcher pour empocher les deux points de la victoire qui leur laisse encore quelques petits espoirs de maintien.
Avec un très bon début de match où le ballon circule à merveille et la défense bien en place, les protégés de Jérôme Campes vont surprendre les Landais et mener les débats durant les 10 premières minutes, le temps que les coéquipiers de Fournier trouvent la mesure pour endiguer la fougue lot-et-garonnaise. Menant de 8 points à la fin du 1er acte, les riverains du Tertre vont voir les visiteurs revenir à toutes jambes sur leurs talons (39-38 à la mi-temps). Après le changement de côté, nous assisterons à un véritable chassé-croisé, chaque panier comptant de l’or. Les pistoleros landais -règlent la mire derrière la ligne des 6,25 mais à chaque fois, les gabistes répondent sous le cercle ou à mi-distance. Accusant une unité de retard à l’orée du dernier acte, les gabistes vont tout donner pour y croire encore et bien leur en a pris, car après 40 minutes d’efforts et de solidarité, ils peuvent exulter, la victoire a choisi leur camp.

Anne Marie ANTOINE.

 

RF1 :  ANGLET 2 / GAB

Anglet 2   70/37  GAB

Lieu: Anglet

L’air marin de la côte basque n’aura pas eu l’effet escompté sur les gabistes qui n’auront fait illusion qu’une mi-temps. Par la suite, la supériorité physique et le collectif des filles de Decocq feront la différence face aux lot-et-garonnaises qui seront battues dans tous les secteurs de jeu.
Bien en défense, les marmandaises débutent la rencontre sur de bons rails, coupant les lignes de passe basque empêchant tout accès facile au chemin du panier. Un triple de Boutin inaugure la marque. Lebeau se joue de sa vis-à-vis et inscrit des points précieux pour son équipe. Les basques ne sont pas en reste et profitent de quelques errements défensifs des visiteuses ou de fautes sanctionnées de lancers-francs pour virer en tête à la fin du premier acte. Les filles de Seb Boutin et Alex Prat ne baisseront pas la tête et profiteront des moindres occasions, faisant pratiquement jeu égal avec les locales dans cette 2° période. Que s’est-il donc passé au changement de côté ? A croire que les protégées de Cathy Bernadet et Valérie Duvergé ont laissé leurs bonnes intentions aux vestiaires. Les Angloyes augmentent leur intensité de jeu, étouffant les lot-et-garonnaises qui vont encaisser un sévère et irréversible 21-4 dans le 3° acte, ce dont elles auront du mal à se remettre. Les locales n’auront plus qu’à dérouler durant les 10 dernières minutes devant des gabistes bien trop naïves pour rivaliser à ce niveau et bien trop fébriles en attaque puisqu’elles n’inscriront que 10 petits points en 20 minutes de jeu.

Anne Marie ANTOINE

 

 

RF1: LE TAILLAN / GAB

AS Le Taillan  67/51 GAB

Lieu: Le Taillan
Les gabistes se montrent beaucoup trop tendres pour pouvoir espérer rivaliser avec leurs concurrentes. Ne tenant pas leurs duels, elles commettent trop de fautes, donnant ainsi le bâton pour se faire battre puisqu’elles ont concédé la bagatelle de 28 points marqués sur lancers francs. Seule Aude Arrizabalaga, omniprésente sous le cercle, maintiendra son équipe à flot notamment en première mi-temps. Ce sont 3 triplés d’affilée de Dandine qui feront l’écart dans les 10 premières minutes obligeant ainsi les filles de Seb Boutin à courir après le score durant 30 minutes. Affaiblies à la mène depuis le départ de Lagardère, les marmandaises puiseront dans leur effectif et notamment sur Bandet qui n’aura pas son rendement habituel à mi-distance, condamnée à suppléer Arçanatury à la mène. Dans les 20 dernières minutes, Desport fera un véritable festival, inscrivant à elle seule 19 des 31 points de son équipe. La descente des gabistes en RF2 est pratiquement entérinée, ce qui n’est pas une raison pour baisser les bras et se passer des entraînements. Relever la tête est la seule chose que l’on peut espérer de cette équipe afin de terminer une saison sous les meilleurs auspices.

article: Anne Marie Antoine

RF1: GAB / CAMPAGNE-MEILHAN

RF1:
Lieu : Marmande
GAB – UCM : 30 – 55

En l’absence de Pauline Lagardère et de Cindy Arçanatury, la mission des gabistes s’annonçait compliquée, mais pas impossible, face aux landaises de Campagne Meilhan, également à la lutte pour le maintien.
Le match débute sur un faux rythme et pendant près de 4mn, les actions se suivent mais ne scorent ni d’un côté ni de l’autre.
Ce sont finalement les landaises qui ouvrent la marque et font un premier écart (0/7 à la 6ème minute).
Les « bleues » semblent jouer la peur au ventre, et enchaînent balles perdues et maladresses au tir. Il faudra 2 temps morts de Sébastien Boutin (à la 4ème et à la 6ème minute) pour enfin les faire réagir par 2 paniers à 3 points consécutifs de Bandet et Boutin et recoller au score sur la fin du quart temps (6 à 8 à la 10ème).
Dès l’entame de la 2° période, les landaises creusent l’écart grâce une zone press qui leur permettra de récolter de nombreux ballons (8/16 à 13ème). Côté GAB, Marie Lebeau par un tir suivi d’un LF, et Luce Bandet sur un tir primé, maintiennent l’espoir desmarmandaises. Malgré toujours autant de maladresses de la part des 2 équipes, rien n’est joué à la mi-temps qui se profile sur le score de 17 à 24.
Malheureusement, dès la reprise les localess seront pénalisées par les fautes et les landaises retrouveront leur adresse derrière la ligne des 6m75. Seule Marie Lebeau arrivera à maintenir son équipe à flot en inscrivant 8 points sur les 10 marqués dans ce acte qui se termine avec un débours de 15 points (27-42 à la 30ème).
Dans les dix dernières minutes, les filles de Boutin rendront une copie à l’image du reste de la rencontre : fébrilité en attaque et maladresse au tir. Voyant que le sort du match était scellé, coach Boutin ouvrira son banc à 3 minutes de la fin pour terminer la rencontre sur le score de 30 à 55.
Même si avec cette nouvelle défaite les gabistes ont manqué l’occasion de mettre à distance un concurrent direct pour le maintien, rien n’est s joué pour la fin de saison. Il n’y a pas de secret : la rigueur et l’intensité doivent être présentes aux entraînements pour se donner les moyens d’aller chercher les quelques points manquants pour se maintenir dans cette poule.
Anne Marie Antoine

RF1 : GAB / CAMPAGNE-MEILHAN

GAB – UCM : 30 – 55

En l’absence de Pauline Lagardère et de Cindy Arçanatury, la mission des gabistes s’annonçait compliquée, mais pas impossible, face aux landaises de Campagne Meilhan, également à la lutte pour le maintien.
Le match débute sur un faux rythme et pendant près de 4mn, les actions se suivent mais ne scorent ni d’un côté ni de l’autre.
Ce sont finalement les landaises qui ouvrent la marque et font un premier écart (0/7 à la 6ème minute).
Les « bleues » semblent jouer la peur au ventre, et enchaînent balles perdues et maladresses au tir. Il faudra 2 temps morts de Sébastien Boutin (à la 4ème et à la 6ème minute) pour enfin les faire réagir par 2 paniers à 3 points consécutifs de Bandet et Boutin et recoller au score sur la fin du quart temps (6 à 8 à la 10ème).
Dès l’entame de la 2° période, les landaises creusent l’écart grâce une zone press qui leur permettra de récolter de nombreux ballons (8/16 à 13ème). Côté GAB, Marie Lebeau par un tir suivi d’un LF, et Luce Bandet sur un tir primé, maintiennent l’espoir desmarmandaises. Malgré toujours autant de maladresses de la part des 2 équipes, rien n’est joué à la mi-temps qui se profile sur le score de 17 à 24.
Malheureusement, dès la reprise les localess seront pénalisées par les fautes et les landaises retrouveront leur adresse derrière la ligne des 6m75. Seule Marie Lebeau arrivera à maintenir son équipe à flot en inscrivant 8 points sur les 10 marqués dans ce acte qui se termine avec un débours de 15 points (27-42 à la 30ème).
Dans les dix dernières minutes, les filles de Boutin rendront une copie à l’image du reste de la rencontre : fébrilité en attaque et maladresse au tir. Voyant que le sort du match était scellé, coach Boutin ouvrira son banc à 3 minutes de la fin pour terminer la rencontre sur le score de 30 à 55.
Même si avec cette nouvelle défaite les gabistes ont manqué l’occasion de mettre à distance un concurrent direct pour le maintien, rien n’est s joué pour la fin de saison. Il n’y a pas de secret : la rigueur et l’intensité doivent être présentes aux entraînements pour se donner les moyens d’aller chercher les quelques points manquants pour se maintenir dans cette poule.
Anne Marie Antoine

NM2: GAB/ATB (le républicain)

LE GAB CLOPIN CLOPAN

(article du Républicain 9.03.17)

RF1: BEC / GAB

LE GAB PASSE PRES DE L’EXPLOIT

  BEC – GAB : 50 – 43

Tandis que Marie Lebeau écope d’une première faute offensive après à peine 40s de jeu et après un round d’observation de 4mn, les bordelaises lancent la rencontre tambour battant par 2 paniers primés consécutifs de Guy (6-0 à la 4ème).
Les marmandaises rentreront enfin dans la partie et remportent le 1er quart temps sur le score de 11 à 15, grâce à Arrizabalaga, Arçanatury et Bandet.
Le 2ème quart temps sera totalement en faveur du BEC, qui en alternant jeu intérieur et jeu extérieur, va mettre à mal la défense gabiste qui va encaisser un 18-4 en 10mn de jeu. Malgré une bonne agressivité offensive et les nombreuses provoquées, les filles du GAB ne convertiront que très peu de LF (8 sur 18 sur l’ensemble de la rencontre), ce qui aurait pu donner au match une toute autre allure.
C’est donc avec 10 points de retard que les filles de Sébastien Boutin et Valérie Duvergé regagneront le vestiaire (39-29).
Dès le retour de la pause, un tir à 3 points de Marie Boutin entretient l’espoir des « jaune et bleu » qui vont amorcer une belle remontée pour recoller au score et même reprendre la mène du match à 2 minutes de la fin de la rencontre par un 3 points d’Arçanatury (42-43).
Elles auront 2 possessions pour tenter le hold-up mais elles paieront les forces laissées dans la bataille pour recoller au score, et c’est un dernier panier à 3 points « and one » de Guy qui scellera l’issue de la rencontre sur le score de 50 à 43.
Malgré l’absence de leur capitaine emblématique, Pauline Lagardère et d’Anne Sylvain blessée au genou, les gabistes ont démontré qu’elles étaient capables de tenir tête à une équipe de haut de tableau de cette poule, et c’est avec cette même agressivité et détermination qu’il faudra aborder le match de dimanche prochain contre Campagne-Meilhan à domicile.
Elles auront besoin du soutien de tous leurs supporters pour les accompagner dans cette mission !
Anne Marie Antoine

RF1: GAB / PAU N.E.

VICTOIRE AU BOUT DU BOUT

RF1 :
Lieu: Salle Martinot ( Marmande )
GAB – Pau Nord-Est : 49 – 47
Que les gabistes aiment se faire peur. Ayant fait la course en tête tout au long de la partie sans toutefois faire une différence conséquente, elles déjouèrent dans les dernières minutes permettant ainsi aux paloises de revenir pratiquement à hauteur et heureusement, ces mêmes paloises manquèrent d’adresse sous le cercle pour empocher les deux points de la victoire qui finalement sourira aux coéquipières de Pauline Lagardère dont c’était le dernier match puisqu’elle part outre-Atlantique effectuer un stage linguistique de 6 mois.
La défense des locales est bien en place mais l’attaque n’est pas aussi prolifique. Manque d’adresse, passes directes à l’adversaire qui enchaîne les contre attaques. Marie Lebeau, sous le cercle, effectue de beaux mouvements mais pêche dans la finition. Un triple de Camille Cousin remettra de l’ordre dans la maison gabiste et ramènera son équipe à deux longueurs des paloises (12-14 à la 9°). En capitaine exemplaire, Pauline Lagardère égalisera sur les deux lancers francs qui lui sont offerts. Son équipe prendra même l’avantage par Marie Lebeau et fera la course en tête jusqu’au terme final. Patientes en attaque qu’elles mènent à bien et qu’elles concluent par un triple de Camille Cousin au terme des 24s, les protégées de Sébastien Boutin accentuent leur avance. Les Filles de Cyril Sotto sont moins en l’aise et l’adresse semble les fuir à leur tour mais elles ont vite fait de régler la mire avant d’envoyer 2 missiles d’affilée et de revenir dans la course (29-26 à la 20°). Les locales haussent leur intensité défensive et le changement de côté ne perturbera pas leurs intentions. Les paloises perdent de nombreux ballons sur mauvaise passe, ce dont ne savent pas profiter les marmandaises qui n’arrivent toujours pas à faire la différence et restent à portée de fusil des visiteuses. Lors de la dernière période, les gabistes vont déjouer et s’obstiner à refuser les tirs ouverts, jouant à la passe à dix. Les béarnaises vont croire en la victoire en revenant à 2 longueurs à la 38° (47-45). Pire, elles auront par deux fois le ballon pour égaliser mais se heurteront au cercle, laissant ainsi leurs hôtes empocher les deux points d’une victoire qu’elles acquièrent dans la douleur pour avoir douté de leurs capacités à gagner.
(article A.M. Antoine)

RF1: GAB / BLAC

RF1:  GAB – BLAC : 61 – 49

C’est une belle réaction que nous ont offert les filles de Sébastien Boutin pour ce premier match retour du championnat R1F.
Face au BLAC (qui s’était imposé de 7 points lors de l’Open en septembre dernier), l’entame de match est plutôt équilibrée. Lucile Bandet ouvre le chemin du panier pour les gabistes, suivie par Pauline Lagardère, tandis que Dartiguelongue, grâce à 3 paniers à 3 points permet aux landaises de rester au contact.
Les 2 équipes feront jeu égal jusqu’à la mi-temps (31-31) et ce n’est qu’à la fin du 3ème quart temps qu’un léger écart se dessine en faveur des locales (48-43).
A la reprise du dernier acte, lesmarmandaises mettront un deuxième coup d’accélérateur et vont durcir leur défense. Un triple de la capitaine Pauline Lagardère puis un second d’Emilie Vinuales permet aux locales de prendre une dizaine de points d’avance. Malgré un temps-mort du coach Lucbernet à la 4ème minute, les landaises ne pourront jamais recoller au score et après un dernier triple de Camille Cousin, les filles de protégées de Valérie Duverger et Cathy Bernadet s’imposent avec la manière.
Bien plus que la victoire et la reprise du goal average sur adversaire direct pour le maintien, les filles de Sébastien Boutin se sont avant tout prouvé qu’elles étaient capables de tenir une place dans le championnat R1F où tous les espoirs sont encore permis.
A. Marie Antoine

RF1: GAB / PERIGUEUX

GAB – Périgueux BC : 40 – 45

Aucun doute, c’est bien à un match de bas de tableau de championnat R1F que le public a assisté cet après-midi !
Ce sont les filles de Sébastien Boutin qui démarrent le moins mal le match : en effet, Salmon écope rapidement de 2 fautes suivies d’une faute technique du coach de Périgueux pour contestation. Salmon sur le banc, Lebeau s’en donne alors à cœur joie dans la raquette et après un dernier triple de Bandet , les jaunes et bleus terminent le 1er quart temps avec 6 longueurs d’avance (12-6).
L’entame du 2ème QT est également pour les gabistes qui portent leur avance à 14-6 grâce à Arrizzabalaga qui marquera à ce moment ses 2 seuls points de la partie. Puis le retour sur le terrain de Salmon pour Périgueux va changer la donne : elle marquera 9 points sur les 12 du QT pour Périgueux, et permettra à son équipe de revenir à 3 petites longueurs du GAB à la mi-temps (21-18).
La reprise sera difficile pour les 2 équipes qui enchaînent tour à tour maladresse aux LF (au total 9/22 pour Garonne et 18/37 pour Périgueux) et pertes de balles, mais malgré tout, le GAB vire toujours en tête à la fin 3ème QT (30-29).
Le dernier QT sera, à l’image de la partie, chargé en maladresse notamment dans le secteur intérieur, et petit à petit les Périgourdines vont prendre les rennes du match et se constituer une petite avance de 4 points à 1’30 de la fin du match (36-40). Malgré un dernier panier de Luce Bandet qui ramène ses coéquipières à 2 longueurs de leurs adversaires, à l’entame de la dernière minute, une dernière joute verbale du coach Sébastien Boutin avec les arbitres lui coûtera une faute technique et donnera l’occasion aux Périgourdines de finir le boulot aux LF et de terminer avec petits 5 points d’avance (40-45).
Ce match, à l’image du précédent, et du précédent, et du précédent,… laisse une fois de plus des regrets, et permet aux garonnaises de glisser lentement vers la R2F, ce qui ne semble pas inquiéter certaines le moins du monde…

A.MARIE ANTOINE

RF1: GAB/ANGLET 2

(article du Républicain 8.12.16)