NM2: 16ème SUPER COUPE SUD OUEST

LE GAB SEUL RESCAPÉ

16e DE FINALE: Sur les trois équipes du département, seul les Garonnais continue l’aventure en coupe. Le BBM et le VAB sont éliminés.

Oloron (+14) 89 /105  GAB

Lieu Oloron (Salle Scohy). Spectateurs 100 environ.

Arbitres Mlle Labouche et M. Roussin.

Quarts-temps 29-35, 19-19, 17-28, 24-23. Mi-temps 48-54.

JA Oloron (+14) Les marqueurs :

Loustaunau (2), Ort (27), Bonnelalbay (10), Perez (16), Ruiz (), Benquet (4), Jakubowski (), Giraudo (9), Turpin (2), Mazarin (5).

Garonne AB Les marqueurs:

Auriol (13), Darrigrand (6), Steiner (21), Larrouquis (10), Moupegnou (4), Mubarak (9), Croci (19), Traoré (12),Caille (11).

La logique respectée Il faut dire qu’en plus des deux divisions d’écart qui séparaient les deux formations, la JAO évolue en Pré-Nationale tandis que leurs adversaires jouent pour leur part en N2. Dès lors, il ne va falloir aux visiteurs que 6 petites minutes pour refaire leur handicap de 14 points, fixé au coup d’envoi (21-19, 6e ). Mathieu Ort et Lucas Perez vont pourtant permettre aux Oloronais de jouer crânement leurs chances. Et à la fin du premier quart temps, la JAO, bien que menée, reste au contact (29-35). Certes, l’avantage physique est pour les visiteurs, mais les locaux ne s’en laissent pas compter. Junca a fait passer ses hommes en zone et cela perturbe les Lot-et-Garonnais. L’adresse extérieure, jusque-là extraordinaire des pensionnaires de N2, connaît des ratés. Et comme de leur côté, Mathieu Ort et Lucas Perez continuent d’avoir « la patte chaude », Oloron tient Garonne en échec dans le deuxième acte (19-19). Ainsi, à la pause, Garonne ne mène que de 6 longueurs (48-54). Le rêve sera très rapidement brisé au retour des vestiaires. Les pensionnaires de N2 accélérant le jeu. Eddy Steiner et Thomas Larrouquis vont tout d’abord doubler l’écart (55-67, 25e ), avant que Mantcha Traoré ne fasse parler toute sa puissance (57-75, 28e ).

On craint la fessée. Mais Mathieu Ort, toujours lui, et Franck Bonnelalbay ne l’entendent pas de cette oreille et stoppent l’avancée adverse à la fin du troisième quart-temps (65-82, 30e ). Avec 17 points d’avance pour les Lot-et-Garonnais, tout suspense a disparu. Reste l’honneur. C’est pour défendre celui-ci, que Benjamin Giraudo et ses partenaires vont tout donner pour remporter le dernier quart temps (24-23). Une façon parfaite de sortir « la tête haute ». Désormais, les Oloronais vont pouvoir se lancer à fond dans un autre challenge, le retour en N3 dès la saison prochaine.

Fabrice Borowczyk