Coupe 47: BRUCH / GAB (article Petit Bleu)

Ce huitième de finale s’annonçait complètement déséquilibré. Mais remonter 56 points n’est pas toujours chose aisée, surtout lorsqu’on a joué les prolongations, la veille, en championnat et plus tard dans la soirée pour fêter la belle victoire sur Tours. C’est donc avec une équipe très incomplète, puisque manquaient à l’appel Steiner, Menville, Mubarak ainsi que le coach Boutin, que se présentaient les «jaune» à Bruch.

Sans faire ombrage à leurs hôtes, ce match permit aux hommes de Baudequin, promu entraîneur pour l’occasion de faire un petit décrassage afin d’éliminer les surplus de la veille. C’est donc bon an mal an que les Gabistes entrèrent dans le match avec un souci majeur, ne pas humilier leurs adversaires qu’ils respectèrent tout au long de la rencontre. Côté bruchois, on inscrivit les 2 premiers points (les seuls du 1er acte) par Dominice et les joueurs de Salmons essuyèrent une tempête de contres le reste de la période. Jeff Toffoli, entré en jeu, montra qu’il n’avait rien perdu de sa vista et adressa une passe lumineuse à Perella qui fila au panier. Sans forcer, le GAB déroulait tranquillement et avait la mainmise sur le match… Ce fut difficile pour les locaux d’aller défier les géants gabistes qui leur faisaient une certaine ombre dans la raquette, mais avec beaucoup de cœur et d’envie, ils réussirent quelques beaux paniers qui leur valurent les clameurs du public. Le GAB, sûr de son fait, construisit sa victoire avec patience, avec beaucoup d’humilité et de respect vis-à-vis de leurs homologues.

Pour les quarts de finale, il s’agira de toute autre chose puisqu’ils se rendront à Puymirol.

Bruch (Pr. Ex. Dép. +56) 96- Garonne ASPTT (N2) 102

QT : 58-28 ; 70-59 ; 87-80.

Arbitres : MM. Constantin

et Chiabudini.

Pour Bruch :

L’équipe : Prayssas (4), Larrieu (2), Jesse (2), Deuleeschauwer (2), Toffoli (5), Dominice (11), Perella (14), Salmons, Bourgoin. Avantage : + 56 points.

16 fautes personnelles ; pas de joueur éliminé.

Pour le Garonne ASPTT :

L’équipe : Perrin (15), Darrigand (9), Khaldi (10), Blanchot (18), Gavranic (11), Boulefaa (16), Caille (23).

8 fautes personnelles ; pas de joueur

éliminé.