La presse

SAISON 2020/2021:

Recrutement NM2: 

INFO OFFICIELLE : 

Notre ailier fort international Bahaméen Kentwan SMITH actuellement sur Marmande (à cause de COVID 19 il n’a pas pu repartir chez lui) , vient de nous confirmer qu’il serait GABISTE  pour la saison 2020/2021.

Il nous a également avec l’aide d’Adrien fait une petite vidéo pour nous parler de sa 1ère année en France, de son confinement et de son avenir au GAB.

Protège toi bien et à très bientôt sur les terrains. 

SAISON 2020/2021:

Recrutement NM2:

Info officielle:

Mathieu est devenu une valeur sûre de notre effectif, grâce à son travail et son abnégation. Nous avons le plaisir de vous annoncer qu’il sera toujours GABISTE pour la  saison 2020/2021.

SAISON 2020/2021:

Recrutement NM2:

INFO OFFICIELLE:

Après une première saison concluante au GAB avec une moyenne de 12,26 points par match, notre intérieur Abdoul SOW vient de nous confirmer qu’il serait GABISTE pour la saison 2020/2021.

SAISON 2020/2021:

Recrutement NM2: 

INFO OFFICIELLE : 

Notre meneur de jeu Américain Akaemji WILLIAMS actuellement chez lui à ROCHESTER (près de Détroit) dans le MICHIGAN, vient de nous confirmer qu’il serait GABISTE  pour la saison 2020/2021.

Il lui tarde de revenir en France et tout particulièrement dans le “Chaudron” où il espère que vous serez encore plus nombreux à venir soutenir notre EQUIPE  qui porte haut les couleurs du Marmandais.

Il nous a également envoyé une petite vidéo pour vous dire bonjour à tous les amis GABISTES.

Protège toi bien et à très bientôt. 

SAISON 2020/2021:

RECRUTEMENT OFFICIEL:

Le GAB est heureux de vous informer que la doublette Dominique GUERET et Laurent BAUDEQUIN  souhaitent continuer à défendre nos couleurs  la saison prochaine et ainsi terminer le travail collectif entrepris durant cette saison inachevée.

BASKET BALL:

LE PRÉSIDENT DU GAB SOULAGÉ DE NE PAS MONTER SUR TAPIS VERT.

La Fédération française de basket-ball a annoncé ce dimanche 29 mars l’arrêt définitif de tous les championnats amateurs. Garonne ASPTT n’accédera donc pas à la N1, mais Agen et Villeneuve/Lot ne descendront pas.

Après le rugby ce vendredi, c’est la Fédération française de basket-ball qui a annoncé ce dimanche 29 mars l’arrêt définitif de toutes les compétitions amateurs. Cela semblait inéluctable après la prolongation de 15 jours de la période de confinement. En clair, cela veut dire « saison blanche » pour tous les clubs du département : pas de montée et pas de descente.

Une décision qui n’est pas sans conséquence pour les quatre clubs lot-et-garonnais engagés en Nationale 2 masculine, la vitrine de la discipline dans le département. Notamment pour le Garonne ASPTT qui, après dix-neuf journées, partageait la tête de la poule B avec Pays des Olonnes (34 points) et semblait bien parti pour accéder à la NM1 à sept journées du  couperet.

« La meilleure solution »

« Décider d’une saison blanche, je pense que c’était la meilleure solution, même si c’est dur pour un club comme nous qui était en haut du tableau, assure Serge Casagrande, le président du GAB. C’est une déception parce qu’on a fait des sacrifices pour en arriver là. Mais je préfère qu’on reste sur une saison blanche plutôt qu’on me dise ‘‘vous montez’’, alors qu’on ne sait pas où on va.

Les trois autres clubs engagés à ce niveau savent eux désormais qu’ils ne risquent plus d’être relégués en Nationale 3.

“On ne sait pas comment on va préparer la saison prochaine.”

Agen BC (13e) et Villeneuve BC (14e), qui fermaient la marche en queue de peloton, mais aussi le BB Marmande (7e) sont officiellement maintenus. Ils repartiront donc en N2 la saison prochaine, à moins que les financements les poussent à demander une descente administrative.

Car le président garonnais s’attend à des jours très difficiles pour les clubs sur le plan économique : « On ne sait pas comment on va préparer la saison prochaine. Et si les entreprises nous disent dans trois mois ‘‘on ne vous suit plus’’ ? Elles vont sûrement penser d’abord à elles avant d’aller soutenir un club de sport. » Il espère, par ailleurs, que la FFBB donnera un coup de pouce en soulageant les clubs sur les charges.

Privés de Bercy

« Il faut se dire qu’au niveau économique, ça va être compliqué pour tout le monde », insiste Serge Casagrande. Un président qui garde le contact avec son staff et ses joueurs – tous au chômage partiel – et qui devait commencer à construire son effectif pour la saison prochaine. « C’est à l’arrêt pour le moment. Et je n’ai pas fait le tour du groupe pour savoir qui arrête, mais on va reconstruire. »

Son meneur américain Akaemji Williams, reparti chez lui à Detroit, lui a déjà promis qu’il reviendra. « Et son agent aussi. » L’ailier bahaméen Kentwan Smith est lui toujours là, il n’a pas pu rentrer aux Bahamas avant la fermeture des frontières.

Le président du GAB espère ainsi pouvoir travailler dans la continuité. « C’est dommage que notre dynamique s’arrête comme ça, on était bien parti en championnat et en Coupe de France où on devant jouer Golfe Juan/Vallauris (NDLR : 3e de la poule A) le 11 avril à Cognac en quart de finale. On était à deux matchs de monter à Paris. » Les Garonnais ne verront donc pas l’Accord Hôtel Arena, le nouveau nom de la mythique salle de Bercy. Un crève-cœur pour tout un club. « Il y a plus grave actuellement », tempère le président Casagrande

Par Frédéric Cormary – Publié le 30/03/2020.

WILLIAMS BACK HOME

AKAEMJI WILLIAMS RENTRE AUX STATES

NM2: POITIERS 86/ GAB

WALLY GUEYE pris de vomissements n’a pu participer à la rencontre

Une semaine après sa démonstration face au Pays des Olonnes, les Garonnais ont perdu la première place. Rageant

Poitiers 60 – Garonne ASPTT 55

Lieu Poitiers (salle Saint-Eloi). Spectateurs 300 environ. Arbitres MM. Haidouss et Demkiw.

Quart-temps 13-8, 10-21, 19-13, 18-13. Mi-temps 23-29.

Poitiers Basket 6 lancers francs réussis ; 15 fautes personnelles. Les marqueurs : Lherieau (3), Desmonts (11), Dauby (9), Seymour (8), Cluzeau (9), puis Moretto (14), Toure (9), MondjogotZebot (4), Balforuier (2), Fofana .

Garonne ASPTT 10 lancers francs réussis ; 17 fautes personnelles. Les marqueurs : Williams (11), Steiner (3), Sow (14), Stojilkovic (13), Michel (10), puis Jean-Pierre (4), Auriol (-), Gueye (-), Dorothée.C’est avec une équipe très amoindrie que Garonne se présentait à Poitiers, SMITH ET DIA toujours blessés venait se rajouter GUEYE pris de vomissement 1 heure avant le match.  

Les réservistes poitevins débutaient la rencontre de la meilleure des manières. Cluzeau plaçait les siens sur les bons rails (4-0, 1re). Symour à l’intérieur et Dauby à l’extérieur enfonçaient le clou (11-4, 7e) tandis que les visiteurs souffraient d’un manque criant d’adresse, à l’image d’un Williams aux tirs forcés. Pour ne rien arranger, ils se montraient également bien trop permissifs. La situation avait le don d’énerver leur coach, Dominique Guéret. « Il n’y a pas de défense. C’est leur meneur qui vient nous prendre un rebond », lâchait-il à ses joueurs sur un temps mort. Le message était visiblement reçu. Dans la foulée, Garonne durcissait son jeu et amorçait une remontée grâce à Sow et Williams (13-8, 10e). Grâce à ses cadres Desmonts et Cluzeau, le PB se redonnait de l’air (17-8, 12e) mais c’était de courte durée. Le leader durcissait sa défense et les jeunes Poitevins peinaient à trouver des solutions. De l’autre côté, deux primés consécutifs de Sow et Stojilkovic permettaient aux Lot-et-Garonnais de revenir. Puis, Michel effectuait une rentrée tranchante en faisant également mouche à longue distance (19-18, 16e). Le temps mort d’Andy Thornton-Jones ne stoppait pas la dynamique. Sur l’action suivante, Michel interceptait et allait marquer tout en obtenant la faute. Il convertissait son lancer, permettant aux visiteurs de prendre la direction des opérations (19-21, 17e). Dès lors, le leader faisait la démonstration de son potentiel. Contenant totalement son hôte en défense, il déroulait en attaque pour atteindre la pause avec une avance intéressante (23-29, 20e). Moretto, ce bourreau Mais celle-ci fondait au retour des vestiaires. Mettant davantage de rythme, les réservistes poitevins se procuraient des bonnes situations. Un panier bonifié d’un lancer franc de Lheriaut puis un primé de Moretto ramenaient les deux équipes dos à dos (35-35, 24e). Mais Steiner, de loin, et Sow, à l’intérieur, permettaient à Garonne de reprendre l’avantage. Le PB était pourtant dans le bon tempo et plaçait ses tireurs en position idéale mais ces derniers se montraient maladroits à longue distance (37-40, 28e). Moretto retrouvait la mire et égalisait d’un primé inscrit au buzzer (42-42, 30e). Le dernier quart-temps était intense. Disputé. Indécis. En s’appuyant notamment sur un Moretto impressionnant de loin, les Poitevins comptaient jusqu’à sept points d’avance (55-49, 36e). Mais Stojilkovic allait chercher la faute et ramenait les siens sur lancers francs (55-52, 38e). Les joueurs d’Andy Thornton-Jones tenaient cependant bon, sans toutefois être à l’abri. Williams ramenait Garonne à deux points alors qu’il ne restait que 26 secondes de jeu (57- 55, 39e). Après des tergiversations arbitrales interminables, le jeu reprenait. Le PB se montrait solide tandis que Garonne pouvait nourrir de légitimes regrets.

Nicolas Albert

NM2: GAB / POB

UN GAB TOUCHÉ PAR LA GRÂCE.

NM2: GAB/PAYS DES OLONNES

UNE VICTOIRE DE HAUT VOL