La presse

NM2 : AS NIORT / GAB

AU BOUT DU BOUT

NM2: GAB / AGEN BC

LE GAB S’EST FÂCHÉ TOUT ROUGE

article du Sud Ouest 10.02.2020

NM2: GAB/ABC

UN DERBY, DEUX ENJEUX

NM2 : LE GAB CHUTE EN CHALOSSE

LE GAB EN PANNE D’ADRESSE LAISSE FILER UN POINT

HORSARRIEU 86/76 GAB

Les Riverains du Tertre ont pris une belle leçon de réalisme de la part de landais qui avaient mûrement réfléchi leur coup.
Le ton est donné dès les premières minutes de jeu. Une boîte sur Williams l’empêchera de s’exprimer totalement durant la première mi-temps mais provoquera aussi de nombreuses fautes de son garde du corps (Lissalt) qui sortira après 4 mns de jeu pour 2 fautes. Sow inaugure la marque par deux paniers mais les landais vont répondre aussitôt par 2 triples et déjà, les lot-et-garonnais sont menés 10 à 4. Amorphes, les hommes du président Casagrande sont loin de rayonner autant en attaque qu’en défense. Williams montera d’un cran son intensité défensive et récupère des ballons. Malheureusement, l’adresse n’est pas au RDV. La meilleure défense de la poule a déjà encaissé 24 points en 10 minutes. Les supporters sont blêmes. Le score n’évolue guère par la suite, il faut un primé de Sow pour déflorer le filet. Les garonnais montent en intensité défensive mais s’oublient dans les rotations défensives. Toujours en retard, ils se font « endormir » et concèdent 11 points (31-20 alors que nous jouons depuis 14 minutes. Coach Guéret arrête le jeu. Les hommes de Billy Diwonguie jouent juste, dans le bon tempo et provoquent des garonnais médusés. Au changement de côté, on espère une petite rebellion. Une faute est sifflée à Samnick suivie d’une faute technique au même joueur qui rejoint le banc pour 4 fautes. Un panier derrière l’arc de Stojilskovic ramène son équipe à 8 longueurs des locaux. On sent les « jaune » un peu plus concernés en défense. Billy Diwonguie affiche un peu trop son mécontentement et hérite d’une faute technique, provoquant les hurlements du public landais dans leurs précieuses arènes. Les coéquipiers de Steiner ne profiteront pas de ces instants d’énervement. Au contraire, ils vont commettre des fautes stupides donnant ainsi autant de lancers francs pour se faire punir, d’autant que les landais se montrent particulièrement adroits dans cet exercice. On est dans les 10 dernières minutes et avec deux accélérations, le GAB revient à 4 points. Le jeu s’équilibre, aux triples du GAB, répond Monblanc trop souvent oublié. Les locaux reprennent 10 points d’avance. On ne reconnaît pas les lot-et-garonnais tellement ils sont maladroits et empruntés. Avec un peu plus d’implication, les visiteurs enquillent des paniers précieux mais commettent beaucoup de fautes et s’oublient de manière récurrente sur les rotations défensives pour pouvoir espérer renverser la situation…

A.M. ANTOINE

TROPHÉE COUPE DE FRANCE

Waly a retrouvé ses sentions en attaque

32ème TROPHÉE COUPE DE FRANCE

TOAC (+7) 73/80 GAB 

Il ne faudra retenir que la victoire dans ce match et l’objectif a été atteint.
Les gabistes rentrent bien dans le match même si les premiers points sont à inscrire du côté des locaux qui mènent rapidement 11-0 grâce à tout de même 7 points de handicap. L’attaque des garonnais est en place, les espaces se créent et les décalages arrivent tout naturellement sur Smith qui aligne 4 triples lors de ce 1er acte. Williams surprend par sa vivacité et Michel fait lui aussi valoir son adresse à 3 points. La liaison est faite dès la 12° minute. Mais les toulousains, profitant du manque d’implication en défense des garonnais, vont trouver les failles par Brice ou encore ce diable de Dabadie. Les riverains du Tertre rayonnent à mi-distance et vont inscrire encore 4 triples avant d’atteindre la pause. Au changement de côté, c’est une autre équipe gabiste qui revient sur le terrain. Pressant les toulousains sur leur remise en jeu, leur empêchant de passer la ligne médiane, ils récupèrent des ballons qu’ils convertissent inexorablement. En moins de deux minutes, l’écart est passé à +14 (47-61). Se sont-ils crus arrivés ? Certainement, car tout à coup, la défense perdit de sa superbe et l’attaque aussi. Petit à petit, les locaux emmenés par Couret, reviennent sur les talons des lot-et-garonnais. La jonction se fera à la 39° minute. On craint le pire du côté des visiteurs. Mais un triple de Smith viendra rassurer son monde, d’autant que sur l’action, Konaté commettra une faute sur Sow. Effectuant la remise en jeu en fond de touche, les hommes de Guéret inscriront 2 points supplémentaires par Sow. S’en est fini des chances du TOAC qui verra la victoire s’envoler mais qui se sera battu jusqu’au bout. Les garonnais sur qualifient donc pour le tour suivant qui s’effectuera sous la forme de plateau (16° et 8°) les 22 et 23 février prochains.

article A.M. Antoine

GAB FORCE TRANQUILLE

LE GAB EST SUR 6 SUCCÈS CONSÉCUTIFS

NM2: GAB / REZÉ 44

LE GAB SÛR DE SA FORCE

article du Sud Ouest

NM2: GAB / REZE BASKET 44

LE GAB, FORTE TETE

article du Sud Ouest 18.01.20

NM2: JALT LE MANS / GAB

LE GAB EN MODE PATRON

NM2 : Le Mans 55-77 GAB 

Une victoire en véritable patron, qui, conjuguée à la défaite du Pays des Olonnes, ramène les hommes du président Casagrande à une longueur des Olonnais..
Etouffant les locaux dès les premières secondes de jeu, les garonnais ont assis leur victoire dès les premières minutes du match. Avec un départ tonitruant, ils malmènent la défense des manceaux. Crook écope rapidement deux fautes et doit regagner le banc. Pressés à la gorge, les locaux n’ouvrent leur compteur qu’avec 2 lancers francs de leur capitaine Bah qu’à la 4° minute. Exerçant une défense très agressive sur le porteur du ballon, les jaunes perturbent considérablement l’attaque locale. Gueye, qui a retrouvé depuis plusieurs matchs, toutes ses facultés, drive dans la défense adverse et inscrit 6 points d’affilée. Les hommes de Guéret mènent 23-4 à la 8° minute laissant les locaux aux abois. Toutefois, les fautes commencent à pleuvoir côté garonnais et ce sont autant de lancers francs qui sont offerts aux locaux. Les « jaune » perdent petit à petit de leur puissance et ne sont pas aussi dominateurs qu’en début de rencontre. La défense est moins présente, les rotations défensives, l’adresse commence à fuir. N’inscrivant que 2 petits points en 4 minutes, il faut un triple de Steiner pour débloquer la situation (20-34 à la 16°. La défense des manceaux prend le dessus sur l’attaque des « jaune » qui se montrent d’une maladresse inexplicable de loin ou de près. Le retour de Williams et Michel dynamise le jeu. Les locaux font leur bonhomme de chemin et pilonnent le panier garonnais d’autant que ceux-ci commettent de nombreuses fautes. Portés par leur public, les garçons de Duval poussent et restent dans les roues des garonnais. Le jeu se durcit, les locaux leur tour, commettent beaucoup de fautes mais l’adresse dans la périphérie fuit toujours les « jaune » qui n’arrivent pas à concrétiser. Heureusement un missile de Smith renvoie les locaux à 15 longueurs (40-55 à la 28°). Crook, précieux dans l’attaque du Mans, s’impose devant Jean-Pierre. Les « jaune » confondent vitesse et précipitation et se font sanctionner par des manceaux aux aguets. Commence alors un véritable duel entre Sow et Bah. Les hommes de Guéret tiennent leur match et ne veulent rien lâcher. Pas question de faiblir. Les locaux, n’arrivant pas à combler totalement leur retard, s’énervent à l’image de Kuyo qui pousse volontairement Steiner en zone arrière ou encore Baptiste qui toise Dia. Dominique Guéret demande à ses hommes de ne pas céder à la provocation et de jouer au basket. Crook, très efficace, domine dans le secteur intérieur. Les solutions sont moins nombreuses pour les coéquipiers de Jean-Pierre qui viennent d’encaisser 8 points d’affilée. Finalement, Williams met fin à l’hémorragie. Jean-Pierre anticipe la passe sur Crook et Smith conclut par un triple. S’en est fini, les locaux abdiquent devant les joueurs du président Casagrande.

Anne Marie ANTOINE

NM2: GAB / AUCH

LE GAB RENFORCE SA PLACE DE DAUPHIN.