La presse

NF3: GAB / VACQUIERS BOULOC

LES GARONNAISES MÉRITAIENT BEAUCOUP MIEUX

NF3 – GAB – VACQUIERS BOULOC : 55-57
Pour le GAB :
L’équipe : Boutin M (6), De Sousa (2), Lagardère, Caubet (7), Arçanatury (9), Vicenzi, Arizabalaga (2), Bandet (18) et Misson (11).
14 fautes personnelles ; aucune joueuse éliminée.

Pour Vacquiers Bouloc
L’équipe : Bonnefis (10), CottaVoz (8), Penavayre (13), Oliot (5), Tolou (3), Restoy, Mari (9), Jacquelin (3), Miegeville (2), Valdeavaro (4)..
21 fautes personnelles dont une faute antisportive (Cottavoz) ; une joueuse éliminée (Tolou).

Les filles d’Alex Prat n’ont pas été récompensées de leurs efforts fournis et s’inclinent sur le fil de 2 petits points face à une équipe toulousaine qui les avait battues de 36 points en ouverture du championnat. Malgré une entame difficile où les locales encaissent un 6-0, les Garonnaises se sont retroussées les manches et sont parties au combat. La jeune Bérénice Misson provoque les fautes toulousaines et Luce Bandet artille à mi-distance. Les toulousaines n’ont pas leur rendement habituel et se montrent maladroites (comme un match de reprise). Les “bleu et jaunes” s’accrochent et ne comptent que 3 points de retard au changement de côté. De retour des vestiaires, les intentions gabistes ne changent pas et la solidarité est au rendez-vous. Côté Vacquiers, on semble beaucoup moins serein déconcerté par la vaillance Garonnaise. A 1 mn du terme final, les filles de la cité de la tomate mènent d’un point (55-54) mais un triple de Bonnefis donnera la victoire aux visiteuses. Ce match face à un des gros de la poule doit servir de référence aux Garonnaises qui sont toujours amoindries par les blessures ou heureux événement.

NF3: LALOUBERE / GAB

PASSAGE A VIDE RÉDHIBITOIRE

article du Sud Ouest 23/11/18

       

NF3: GAB / ESPOIR CHALOSSE

LE GAB S’ENFONCE

Le GAB en panne d’adresse.

GARONNE ASPTT BASKET 64/79 ESPOIR CHALOSSE

Lieu Marmande (gymnase La Gravette).
Spectateurs 80 environ. Arbitres MM. Bahhat et Ortis. Mi-temps 33-37.
Garonne Asptt Basket:  22 tirs réussis, 20 lancers francs réussis sur 31 tentés. 20 fautes sifflées, L. Boutin et M. Boutin éliminées.
Les marqueurs : L. Boutin (12), Doguet Jean-Pierre (14), Arrizabalaga (3), Bandet (11), M. Boutin (9), puis Arçanatury (11), Caubet (6) et De Souza Oliveira.
Espoir Chalosse : 30 tirs réussis, dont 7 à 3 pts. 12 lancers francs réussis sur 24 tentés. 23 fautes sifflées, Broca éliminée.
Les marqueurs : Hourdebaigts (12), Tabardel (25), Beckerich (9), Fortage (4), Louze (19), puis Garbay, Delas (2), Convert (2), Fourcade (5) et Broca (1).

C’est avec de bien meilleures intentions que les filles d’Alex Prat ont entamé cette rencontre, imposant une défense enfin solide et trouvant des solutions en attaque. Bandet et Jean-Pierre s’immiscent dans le trafic et tentent beaucoup en provoquant des fautes. La défense tient le choc les douze premières minutes avant de voir les Landaises revenir sous les coups de boutoir de Louze. Les Garonnaises font des fautes pour contenir les attaques adverses car elles sont en difficulté sur les un contre un. Juste avant la mi-temps, Léa Boutin réduit l’écart mais le retour sur le parquet est compliqué car les visiteuses trouvent la mire de loin par Tabardel, alors que le GAB n’a pas d’adresse.
L’écart enfle progressivement et les filles perdent un match à leur portée si elles avaient été au complet.
Il y a du mieux

 

 

NF3: GAB / GRANDFONDS

LE GAB à côté DE SON SUJET

article du Sud Ouest 15/10/2018.

RF1: PAU N.E. / GAB

LE GAB EN PATRON INTRAITABLE

article du Petit Bleu 30.04.2018

PAU N.E. 40 / 66 GAB

Pour l’Élan Béarnais Pau Nord-Est :

L’équipe : A. Jeau (4), Lassalle (3), Peigneguy (6), M. Laborde (14), Castillo (3), Martinon (5), C. Jeau (5), C. Laborde.

19 fautes personnelles ; 2 fautes

antisportives : M. Laborde et Castillo ; 1 joueuse éliminée : M. Laborde.

Pour le Garonne ASPTT :

L’équipe : Jean-Pierre (23), Lebeau (11), Caubet (4), De sousa Oliveira, Arizabalaga (9), Bandet (9), Boutin (8), Doudard (2).

18 fautes personnelles ;pas de joueuse éliminée.

Après leur phénoménale victoire le week-end dernier sur Le Taillan, les Gabistes s’attachèrent à ne pas prendre leurs adversaires du jour à la légère et abordèrent le match comme il le fallait. Si les deux équipes restèrent au coude à coude durant les 10 premières minutes (13-16 en faveur des «Garonnaises»), les filles du trio Duvergé-Prat-Beaudin redoublèrent d’intensité dans le 2e acte privant les Paloises de ballons. Il faut dire aussi que Laura Jean-Pierre, avec 10 points dans cet acte, mit son équipe en confiance. Au changement de côté, les ailières réglèrent la mise et Marie Boutin, le métronome Luce Bandet et bien sûr Laura Jean-Pierre ajustèrent 4 missiles pour faire exploser la défense de zone proposée par les locales. Le dernier acte s’avéra une formalité pour les Lot-et-Garonnaises. Après un énorme travail d’Aude Arrizabalaga, d’Élise Caubet et bien sûr de Marie Lebeau des deux bouts du terrain, les visiteuses pouvaient laisser éclater leur joie.

RF1: GAB/BEC

LE GAB TOUJOURS EN COURSE POUR LA  NF3

article A.M. Antoine

GAB 69/45 BEC
Appelez-la, Luce Bandet…. Cette joueuse a pesé sur le match durant 40 mns autant en défense qu’en attaque. Avec ses 24 points dont 6 paniers à 3 points, une multitude de ballons volés, Luce Bandet a illuminé la rencontre de par son intensité dans le jeu, son adresse et sa vista. Elle a été l’artisan majeur de la victoire du GAB.
Menant rapidement 29-14 en début de 2ème période avec notamment de 2 triples de la capitaine Pauline Lagardère et d’excellent rebonds tant offensifs que défensifs de Marie Lebeau. Les filles de Kilo ne trouveront la faille dans le 2ème acte qu’après près de 5mns de jeu. Laura Jean-Pierre rappela à ses adversaires qu’elles ne devaient pas s’enflammer et planta un missile longue portée. Les locales font vivre la balle prenant à défaut la défense bordelaise, mais deux ballons mal négociés permettent aux girondines de revenir à 11 longueurs de leurs hôtes, mais l’inébranlable Laura Jean-Pierre encore elle, remet les pendules à l’heure aussitôt. Le retour des vestiaires sera beaucoup plus poussif pour les deux équipes. Les défenses prennent le pas sur les attaques et d’un côté comme de l’autre la maladresse pointe son nez.Les gabistes déjouent et donnent beaucoup trop de balles à leurs adversaires qui reviennent à 7 longueurs (50-43 à 32°), obligeant le coach gabiste à arrêter le jeu. Bien lui en a pris car Luce Bandet aligna 3 triples consécutifs, redonnant ainsi de l’air à son équipe. Les locales reprennent confiance et passent un 13-0 à leurs adversaires qui ont du mal à suivre le rythme imposé par les gabistes (63-43 à la 35e). Les deux jeunes, Elise Caubet, même blessée (doigt cassé) et Marie Boutin, permettront des rotations nécessaires pour reposer les leaders de l’équipe. Les coéquipières de Kandy Liliou resteront scotchées à 45 unités et ne pourront, malgré toute leur bonne volonté, troubler la sérénité gabiste et notamment de l’impériale Luce Bandet qui ne trembla ni derrière l’arc des 6.25m ni sur la ligne des lancers francs.

RF1: GAB / HMBC

LE GAB seul DAUPHIN DU TAILLAN

 

RF1 :

Lieu: Marmande

GAB 70 – 49 HMBC

Elles n’ont pas tremblé les marmandaises et ont dominé la rencontre jusqu’au bout des ongles.. S’appuyant sur un cinq majeur (Jean-Pierre – Lebeau – Lagardère – Arrizabalaga et Bandet) qui a fait à maintes fois ses preuves, le tandem Duvergé – Prat n’a pas eu à trop élever la voix pour mettre ses filles sur les rails. La rencontre débute à peine que Laura Jean-Pierre aligne deux tirs consécutifs et donne le ton au match. Les landaises savent que ce ne sera pas une partie de plaisir mais fidèles à leur réputation, elles s’accrochent et se battent avec leurs moyens. Las, les locales fructifient chacune de leur attaque et s’échappent déjà même si Daugène et Leclerc alignent 2 triples. Luce Bandet et Pauline Lagardère leur rappellent qu’elles aussi excellent à cet exercice. Haussant leur niveau défensif, coupant les lignes de passe, les marmandaises vont mettre à mal l’attaque chalossaise et les contenir à 11 unités durant le 2° acte. Pauline lagardère, capitaine exemplaire, conclut ce quart temps comme elle l’avait commencé par un primé. Après la pause, ce sera au tour de Aude Arrizabalaga de se montrer à son avantage, récupérant des balles au rebond et se donnant ainsi des tirs en 2ème intention. Marie Lebeau profitera de sa supériorité près du cercle pour « enrhumer » la défense des visiteuses. Les filles d’Adrien Ferrer ont du mal à suivre le rythme imposé par les gabistes et s’accrochent à la moindre perte de balle des joueuses de la capitale de la tomate. Rien ne viendra troubler la sérénité des « bleu » qui engrangeront une énième victoire, restant bien câlées à la 2°place de leur poule.

RF1: GAB / LUY ADOUR

LES FILLES DU GAB SONT INTRAITABLES

article du  Républicain 22/03/2018

RF1: MÉRIGNAC / GAB

LE GAB S’IMPOSE SANS BRILLER

Article Anne Marie Antoine

RF1 :

Lieu; Mérignac

SA Mérignac 40/56 GAB
C’est durant les quinze premières minutes de jeu que les garonnaises ont assis leur victoire en jouant juste et toujours dans le bon tempo. Les 25 minutes suivantes furent hélas de bien moindre acabit, de niveau pratiquement départemental à l’exception du quatuor Jean-Pierre – Lebeau – Lagardère et Arrizabalaga. Les autres jeunes joueuses eurent toutes les peines du monde à suivre leurs aînées. Elles enchaînèrent les mauvais choix, dans l’incapacité d’accélérer tout simplement.
Dès l’entame de la rencontre, on sent bien que les joueuses du tandem Prat – Beaudin, bien qu’à effectif réduit, sont venues pour faire un résultat. Etouffant toute velléités bordelaises, les visiteuses mènent rapidement 2-10. Après deux tirs extérieurs dont un primé de Laura Jean-Pierre , elles accentuent leur avance pour mener 2-15 après 8 minutes de jeu. Marie Lebeau, grâce à sa défense impitoyable, intercepte le ballon obligeant Girard à commettre une faute antisportive. Avec déjà 17 unités d’avance, les gabistes peuvent voir venir. Le jeu devient tout à coup plus brouillon. La « boîte » sur Laura Jean-Pierre oblige ses coéquipières à construire davantage. Pour autant, les bordelaises n’arrivent pas à inscrire le moindre petit point et restent scotchées à 2 unités. Les « bleu » ratent souvent le plus facile mais dominant au rebond avec Marie Lebeau ou Aude Arrizabalage, elles s’offrent des 2èmes intentions qu’elles convertissent (4-30 à la 15°). Les triples s’enchaînent pour les visiteuses face à la défense de zone immobile des joueuses de Maury. Et puis, ….. tout à coup, c’est le trou. S’installant dans un faux rythme, moins présentes au rebond, elles laissent trop de latitudes à leurs hôtes qui leur passent un 6-0 . (12-39 à la 20°). Après la pause, les mérignacaises sont plus présentes et infligent à 5-0 aux gabistes, ce qui fait un cumulé de 11-0. Les garonnaises déjouent, enchaînent les mauvais choix et leur jeu devient aléatoire et stérile. Elles n’ont pas inscrit le moindre point depuis 10 minutes, ce qui a le don de redonner de la confiance aux coéquipières de Cardona qui grignotent petit à petit leur retard (25-42 à la 28°). Il faut toute la roublardise de la capitaine Pauline Lagardère pour enfin percer le filet (32-46 à la 30°). Sur la remise en jeu de la dernière période, Elise Caubet ne trouve rien de mieux que de donner directement le ballon à l‘adversaire. Les transmissions de ballons ne sont pas propres, les tirs ouverts sont encore ratés. Et c’est encore Cap’s Pauline Lagardère qui sonne la révolte pour que la victoire n’ait pas le mauvais gout de changer de camp.

RF1: GAB / BIZANOS

SÉRIE en COURS

article du Républicain 08.02.2018