RF1: GAB/BEC

LE GAB TOUJOURS EN COURSE POUR LA  NF3

article A.M. Antoine

GAB 69/45 BEC
Appelez-la, Luce Bandet…. Cette joueuse a pesé sur le match durant 40 mns autant en défense qu’en attaque. Avec ses 24 points dont 6 paniers à 3 points, une multitude de ballons volés, Luce Bandet a illuminé la rencontre de par son intensité dans le jeu, son adresse et sa vista. Elle a été l’artisan majeur de la victoire du GAB.
Menant rapidement 29-14 en début de 2ème période avec notamment de 2 triples de la capitaine Pauline Lagardère et d’excellent rebonds tant offensifs que défensifs de Marie Lebeau. Les filles de Kilo ne trouveront la faille dans le 2ème acte qu’après près de 5mns de jeu. Laura Jean-Pierre rappela à ses adversaires qu’elles ne devaient pas s’enflammer et planta un missile longue portée. Les locales font vivre la balle prenant à défaut la défense bordelaise, mais deux ballons mal négociés permettent aux girondines de revenir à 11 longueurs de leurs hôtes, mais l’inébranlable Laura Jean-Pierre encore elle, remet les pendules à l’heure aussitôt. Le retour des vestiaires sera beaucoup plus poussif pour les deux équipes. Les défenses prennent le pas sur les attaques et d’un côté comme de l’autre la maladresse pointe son nez.Les gabistes déjouent et donnent beaucoup trop de balles à leurs adversaires qui reviennent à 7 longueurs (50-43 à 32°), obligeant le coach gabiste à arrêter le jeu. Bien lui en a pris car Luce Bandet aligna 3 triples consécutifs, redonnant ainsi de l’air à son équipe. Les locales reprennent confiance et passent un 13-0 à leurs adversaires qui ont du mal à suivre le rythme imposé par les gabistes (63-43 à la 35e). Les deux jeunes, Elise Caubet, même blessée (doigt cassé) et Marie Boutin, permettront des rotations nécessaires pour reposer les leaders de l’équipe. Les coéquipières de Kandy Liliou resteront scotchées à 45 unités et ne pourront, malgré toute leur bonne volonté, troubler la sérénité gabiste et notamment de l’impériale Luce Bandet qui ne trembla ni derrière l’arc des 6.25m ni sur la ligne des lancers francs.