NM2: ESMS/GAB

LE GAB TAILLE PATRON

article de Anne Marie ANTOINE

ESMS 86/106 GAB

Les gabistes ont maîtrisé leur sujet durant 40 mns tel un vautour enserrant sa proie avec ses griffes sans jamais la relâcher. Ce fut un math totalement abouti offensivement même si quelques réglages sont à apporter défensivement notamment dans les rotations défensives. Le ballon a été partagé entre tous les joueurs et chacun a apporté sa pierre à l’édifice. Outre la victoire, nous retiendrons l’envie et la hargne qui ont habité les dix riverains du Tertre.
Les premières actions sont gabistes qui mènent rapidement 7-0. Sow, sur une mauvaise relance, redonne le ballon à Ruop qui score. Les landais font circuler le ballon et provoquent des fautes dans la défense lot-et-garonnaise. Les « jaune » contiennent l’attaque locale et lâchent les chevaux, obligeant Argueil à prendre un temps-mort (10-19 à la 7°).Les joueurs de Guéret, par deux triples consécutifs repoussent les ardeurs landaises. Mubarak signe son retour par un triple lui aussi. A leur décharge, les lot-et-garonnais commettent beaucoup trop de fautes et sont rapidement dans la pénalité. Steiner termine le quart temps sur un triple au buzzer. Sur la remise en jeu de début de période, les gabistes interceptent le ballon et Williams file au panier. En véritable filou, Auriol prend le ballon dans le dribble de Jofresa et obtient deux lancers francs. Les landais sont à l’agonie mais ne lâchent rien. Avec une phénoménale débauche d’énergie, ils obligent les « jaune » à déjouer. Guéret prend un temps mort car les landais reviennent au grand galop (33 -40 à la 15°). Les locaux et notamment Gauthier trouvent la parade pour contrer les gabistes qui ne sont plus autant rayonnants. Sur un triple raté de Auriol, Smith récupère la balle et part au dunk. Après la pause, Steiner ouvre les hostilités sur un triple. Infligeant un 9-0 pour débuter la 2° mi-temps, les « jaune » sont bien dans leurs baskets. Argueil prend un temps-mort pour stopper l’hémorragie. Williams distribue le jeu à merveille, Smith enchaîne les dunks. ESMS, après s’être fait surprendre, se remet sur de bons rails et revient à 13 longueurs (58-71 à la 26°). Mubarak alignent deux triples et repousse les ardeurs landaises. C’est un véritable combat auquel se livrent les deux équipes. Un panier derrière l’arc de Gayon et une remise en jeu perdue par les lot-et-garonnais permettent aux locaux d’espérer. Le public gronde mais le duo Williams – Smith se charge d’alimenter le planchot, qui s’illumine aussi au point de vue des fautes. Les « jaune » règne sur la rencontre. Se jetant sur toutes les balles, coupant toutes les passes, les joueurs de Guéret affichent une telle envie que rien ne peut leur résister. Les locaux semblent désemparés et deviennent très fébriles. Il ne reste plus aux coéquipiers de Jean-Pierre qu’à parachever le travail. La barre des 100 points sera atteinte par un énième triple de Smith et Constans-Martineau, entré en jeu dans les 2 dernières minutes, clôturera la marque.